Acteur majeur de la distribution de gazole vrac et d'AdBlue® aux transporteurs routiers
Cours 07h49Brent 66,58 $/b
08h00Euro / Usd 1,1069
Besoin de conseil ? Appelez-nous
Du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 13h30 à 18h
0 810 005 445
Service 0,06 €/min + prix appel

Autres contact >
Vous souhaitez être rappelé gratuitement par un conseiller :
Votre demande a bien été prise en compte
Envoyer

Les prix du marché en temps réel

 
 
Source :  -   

0 810 005 445
prix d'un appel local
Pour obtenir un prix, appelez le

Flash marché AFP du jour :

Le pétrole poursuit sa hausse avec la dégringolade des stocks américains
29/08/2019 19h18



Les prix du pétrole ont progressé jeudi pour la troisième séance de suite, réagissant toujours à la lourde chute des stocks américains de brut, confirmée la veille dans un rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'est établi à 61,08 dollars à Londres, en hausse de 1% (ou 59 cents) par rapport à la clôture de mercredi.
À New York, le baril américain de WTI pour la même échéance a terminé à 56,71 dollars, 1,7% (ou 93 cents) de plus que la veille.
Selon plusieurs analystes, les données sur les stocks de pétrole américains ont soutenu les cours mercredi et continué d'avoir une influence jeudi.
Selon les chiffres publiés mercredi par l'EIA, les stocks de brut aux États-Unis ont plongé de 10 millions de barils lors de la semaine achevée le 23 août, tandis que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à un recul de 2,8 millions de barils.
Les réserves d'essence et d'autres produits distillés ont également baissé bien au-delà des prévisions des analystes.
"Cette chute a contribué à propulser les prix du brut et des produits pétroliers", a commenté Robbie Fraser, de Schneider Electric.
Les acteurs du marché étaient par ailleurs attentifs à la trajectoire de l'ouragan Dorian, qui s'est renforcé jeudi dans les Caraïbes après être passé au nord de Porto Rico et menace désormais l'Etat de Floride. Il pourrait, selon certains modèles, frapper le golfe du Mexique.
"Si ces prévisions sont avérées, cela aura un impact majeur sur l'industrie énergétique américaine. L'ouragan pourrait se diriger vers une zone où se trouvent un grand nombre de raffineries, ce qui ralentirait les exportations et les importations de pétrole aux Etats-Unis" a indiqué Phil Flynn, de Price Futures Group.
"Je ne serais pas surpris si des plateformes pétrolières fermaient très prochainement", a ajouté l'expert.


S’abonner pour recevoir les flash marché par email Archive des flash marché AFP pour les 7 derniers jours >>